Béatrice passionnément poésies

Béatrice passionnément poésies

Le destin d'un femme

 

                      Le destin d'une femme

 

Sur l’écorce d'un chêne,

une enfant n'avait pas gravé deux cœurs,
mais les blessures de son âme en pleure.

Une enfance ramassée à la pelle dans la peine.
Comme les feuilles d'automne, avant l'hiver.

Elle avait tremblé, de peur, d’effrois, c'était l'enfer.

La cause, les agissements d'un homme, son père.

 

La rivière de son adolescence,

ne fût pas un fleuve tranquille, Ô nenni !
Durant ces années, vivre, les pires offenses.

Ce fut un dur combat de chaque jour, en souffrance.

Ces blessures ont fait sa force. Aujourd'hui.

 

Un jour, elle est revenue, la douleur,

comme un ouragan dévastateur.
Un détracteur a brisé le sang de son sang.

Gronda en elle la rage de vaincre, dent pour dent.
Elle a abattu les murs qui se sont dressé sur son chemin.
Pour que justice soit faite enfin.

Vaincre, à tout prix, c’était l’essentiel.

Un jour, il est arrivé l'arc en ciel.

Elle est devenue une hirondelle, en effervescence.

défiant les saisons, Pour que chaque jour,

soit le printemps de sa renaissance.

 

L'amour, celui qu'elle n'attendais plus, est arrivé.

Aujourd'hui, son chemin est entré dans la clarté.

Celui qui lui a ouvert les volets du bonheur.
Avec son amour, a fermé les portes de la nuit.
Elle, qui a puisé sa force, dans les blessures de son cœur.
Est aujourd’hui, une femme épanouie.

Comme un oiseau, elle a survolé les océans,

Après bien des tourments à tous les vents.

Elle a enfin trouvé sa route, les pieds devant.

 

Aujourd’hui, sur l’Écorce du chêne,

est ciselé le cœur de sa victoire.

Ses faits sont gravés à jamais,

son destin, son histoire.

Il n'y aura jamais d'oublie,

cela, fait partie de sa vie.

Mais la blessure s'est refermée,

sa douleur s'est apaisée, désormais.

 

Ainsi, l'arbre devient le livre de son vécu.

Le récit de sa vie, celle d'une femme.

Donc le corps a versé tant de larmes.

Elle a tenu bon, vaincu les démons.

 

Le destin d'une femme dans la tourmente.

 

                   Béatrice Montagnac




 

       


 

 



24/08/2017
4 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 49 autres membres