Béatrice passionnément poésies

Béatrice passionnément poésies

Chat volage

     Chat volage

 

Un soir d'été torride,

La nuit tombe sur les toits brûlants.

Un miaulement retentit, hurlant.

La lune frisonne, livide.

 

La ville endormie brille comme un miroir,

Sous la luminosité céleste, la silhouette noire,

d'une chatte attendant son mâle.

Où est-il, donc l'animal ?

 

Ce malotru, saute de toiture en toiture,

Tout content, tout content, comme un loir.

Aucune féline sur son passage

ne résiste à ce chaud lapin pas sage.

 

Mais la belle, ne se laissera plus avoir,

Elle deviendra tigresse. Un dernier câlin ;

Au petit matin, viendra le châtiment,

Ses griffes lacéreront le chat-amant.

 

Miaou, sa complainte, déchirante,

Réveille la ville et les maîtres endormis

sursautent dans leur lit.

Un crime a eu lieu, rêve ou réalité alarmante.

 

L'un d'entre eux pleurera son chat.

A l'aube, le silence plombe la cité,

Le poil terne les chattes attristées,

Pleurent leur Valentin-chat.

 

               Béatrice Montagnac

 

 

 

 

 

 

 

 

 



27/09/2017
8 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 59 autres membres