Béatrice passionnément poésies

Béatrice passionnément poésies

Dracula

         

      Beau prince Dracula

 

Un soir, à la belle saison,

Je marche dans une ruelle au clair de lune.

Chaque nuit de pleine lune, le même rituel ;

Cette insomnie, me fait perdre la raison.

 

Il va me détruire !

Il va me détruire !

 

Minuit sonnant, comme cendrillon,

Retrouver celui qui a pris mon âme

Depuis qu’il a bu mon sang vermillon,

Une nuit de printemps, faite de larmes.

 

Il va me détruire !

Il va me détruire !

 

Lui, avec son regard de braise,

Il a conquis mon cœur, Oh punaise !

Je suis tombée à genoux les bras en croix

Devant ce bel apollon, dangereux de surcroît.

 

Il va me détruire !

Il va me détruire !

 

L’amour avec lui, chapeau,

C’est le feu sous la banquise.

Son corps ardent me brûle la peau,

Je suis comme optimisée, conquise.

 

Il va me détruire !

Il va me détruire !

 

Je suis devenue sa muse ;

Lui, il est le prince de la nuit.

Son amour, comme une méduse,

Me colle à la peau, je suis toute à lui.

 

Il va me détruire !

Il va me détruire !

 

Il est le maître, je suis l’élève sage,

Amante soumise à ses désirs érotiques,

Inquiétants et sataniques.

Je suis le fruit de ses plaisirs sauvages.

 

Il va me détruire !

Il va me détruire !

 

Lui, Dracula junior, prince des ténèbres,

Il est le vampire, je suis sous son empire.

Je ne vois plus la lumière du jour m'éblouir,

Je vis dans l’obscurité d'un tombeau funèbre.

 

Il va me détruire !

Il va me détruire !

 

Il m’a détruite, m'a construite à son image,

Princesse de l’ombre dans sa sombre cage.

La ville de Londres s’endort,

Commence, alors mon triste sort.

 

Un jour de printemps,

C'est ouvert à mes pieds le néant.

Désormais, rien ne sera comme avant.

 

Il m'a détruite !

Il m'a détruite !

 

          Béatrice Montagnac



27/09/2017
10 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 59 autres membres