Béatrice passionnément poésies

Béatrice passionnément poésies

Les phalènes fuient les champs d'asphodèles

801 appréciations
Hors-ligne
Les phalènes fuient les champs d’asphodèles

La lune agonise, les phalènes fuient les champs d’asphodèles,
les lys d’eau lèvent leur front langoureux sous l’astre de l’aurore,
j’étreins les strophes ardentes du soleil,
le sang des fleurs s’entrouvre au gré de ma marche,

j’erre à la margelle des forêts et des hameaux,
les bras dénoués, sac à main en bandoulière,
parmi l’ivresse des bocages, parmi les sentes,
parmi les psaumes de la clarté.

Des mots d’impudeur montent à la cerise de mes lèvres,
ô ma Sirène, mon amante, ma Vierge d’azur,
écoute le chant de ton esclave, toi qui gis encore, nue,
sur le baldaquin des mousses, endormie par nos joutes d’Eros,

je récite, les paupières mi-closes, à l’ombre des cyprès,
et des chênes, des odes saphiques à ta gloire,
l’haleine du souffle effleure ma chevelure de jais,
et soulève par à-coups ma robe courte de lin,

mes bas de soie noirs rutilent au gré de la scansion de mes escarpins,
les oiselles dans les vaisseaux des arbres et des zéniths
louent la magnificence de ma Grâce.
Je n’en peux plus de ma chasteté,

j’ai tant besoin de ta douceur, et de l’ivoire de ta Chair,
guide-moi sans cesse quelque soit la saison
jusqu’à l’angélus de la Jouissance,
jusqu’au triomphe de notre Tendresse,

les flambeaux des arbres
s’écartent maintenant,
je veux satisfaire l’encens de mes sens,
et mourir en deçà des effluves de tes caresses.

Les hommes nient la profondeur de notre Passion si belle,
ignorons les ! Ô ma lumière, ma Déesse,
à mon retour,trousse-moi,
saisis l’urne de mes hanches,

l’innocence de mes seins lourds durcis de plaisir,
et le royaume de ma Fourrure
que tu vénères,
et tes iris bleus dans les miens,

caracole-moi, je t’en implore,
emmène-moi
vers le vin précieux de la Grâce,
là naissent la Féminité et l’Amour !

Sophie Rivière


Dernière modification le mardi 12 Mars 2019 à 14:21:40
sophie rivière

81 appréciations
Hors-ligne
Bonjour à vous trois
Magnifique poésie Sophie
Les lèvres cerises au grée de la passion oasis 
Le sang des fleurs rougissantes aux strophes de votre amour
Les arbres eux font la révérence à votre poésie saphique
Les hommes sont des as de pique

Bonne et douce journée je vous embrasse
Mes amitiés
Béa
Béa

801 appréciations
Hors-ligne
Bonjour Béa,
je te remercie très vivement pour l'extrême gentillesse de ton message.
J'ai voulu montrer ici, ainsi que tu le soulignes, la beauté, la Grâce,
la sensualité et la Jouissance féminines absentes souvent des anthologies
poétiques, voire même de la poésie française. Je m'en étonne.

Mon oncle, Claire et moi te remercions beaucoup pour ta gentillesse.
Bises.
Sophie 
sophie rivière

26 appréciations
Hors-ligne
Des sentiments si forts sans relâche, en quête de relations des chairs en proie au désir inépuisable avec l'être aimé, est un bel homm

26 appréciations
Hors-ligne
Bel hommage à l'amour entre deux coeur, et la jouissance en est l'aboutissement, félicitations mesdames votre amour est des plus respectueux. 

801 appréciations
Hors-ligne
Bonjour C. JoDe,
je vous remercie beaucoup pour l'extrême gentillesse de votre message.
Vous avez raison, la Jouissance est la résultante de notre Amour, et de
notre profonde tendresse. J'essaie, dans chacune de mes poésies, de
souligner la volupté et la Grâce féminines, ignorées des siècles durant,
alors même qu'elles sont partie intégrante de la Passion humaine.
Merci beaucoup de vos encouragements.

Bonne journée.
Amitiés poétiques.
Sophie Rivière
sophie rivière

Répondre
Pseudo :
Adresse e-mail:


Se souvenir de mes infos ( pseudo et e-mail ) :
Cochez la case ci-contre :

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 59 autres membres