Béatrice passionnément poésies

Béatrice passionnément poésies

L’ŒIL DU PHARE GUETTE LA MER

               L’ ŒIL DU PHARE GUETTE LA MER

 

L’ appel de la MER, jamais n’a ébranlé le PHARE.

Ombragé sous les nuages, il guette les vagues.

Enveloppant sa pierre de son écume et d'algues.

Inébranlable son armure, depuis la nuit des temps.

Livre, bataille sans flancher, le vieillard.

 

Durant plus de cent ans.
U
n PHOQUE s’amuse en le narguant.

Pendant les vacances, un lieu visité.

Hautement apprécié par les voyageurs en été.

Arrivés sur un superbe PAQUEBOT.

Ravis de vivre de beaux moments, magiques.

Envoûtés par la beauté de l’île angélique.

 

Gare au MÉDUSES cachées là sous les eaux turquoise.
U
n œil, bien gardien, attentions où vous posez vos petons
E
t vous éviterez les brûlures, petits chaperons.
T
outefois elles sont malignes, elles vous toisent.
T
raçant leur trajectoire sans être vues.
E
ntre vos jambes, elles se posent sur votre peau nue, ouille!

Les PÊCHEURS à l’aurore des premiers rayons du soleil.

Assis sur un muret ils attendent leurs appâts, ils veillent.

 

Mercredi, jour des enfants, qui jouent sur le sable blanc.

Elle la MER, les berce doucement avec leur BOUÉE en dauphin.

Rires en folie et le PHARE fait un clin d’œil à cette jolie bande de gamins.

 

 

 

                                 Béatrice Montagnac  



02/08/2016
8 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 59 autres membres