Béatrice passionnément poésies

Béatrice passionnément poésies

L'autel des bocages

670 appréciations
Hors-ligne
L’autel des bocages

Les arbres se ploient au gré du souffle
dans les forêts et les hameaux du Maine,
l’autel des bocages connaît la majesté de mon corps,
et la finesse de mes attaches dès que j’apparais.

Les paupières des mousses baignent aujourd’hui
en la tiédeur du printemps, je hume, tremblante,
le parfum des violettes et des lys,
que je cueille pour toi, ô ma Douce, ma Sirène,

toi qui somnoles, nue, dedans notre maison, sur notre couche,
le soleil magnifie sous ma robe de tulle,
la majesté de mes seins hauts plantés, pigeonnants et lourds,
qui se balancent, libres de toute entrave,

et le sanctuaire de la fourrure de mon pubis
que j’honore seule parfois face au donjon du zénith,
tu règnes en mon coeur, ma Déesse,
je te célèbre sans cesse dans mes odes saphiques,

tu es l’alpha et l’oméga de mes strophes,
tes yeux de clarté ruissellent de douceur
quand tu te penches sur moi
 pour embrasser mes lèvres,

je te délivre alors des baisers plus chauds que braise.
Je te désire sans répit, ô ma Dame de majesté,
cependant je n’en peux plus,je veux te posséder,
moi qui suis ta poétesse, à mon retour,

je jetterai sur le sol de notre chambre
chacun de mes vêtements, et mes escarpins,
je monterai sur notre lit, et assise sur les talons,
je magnifiera avec ma lippe et mes paumes

les armoiries de la double amphore de tes hanches,
je suçoterai avec mes mains blanches
l’hymne de ta Chair si troublante,
puis ma dextre pénétrera en ta chambre d’amour

jusqu’à la grotte de ta matrice,
tu chanteras des sanglots d’ivresse, tu gémiras,
tu hurleras, tu hoquetteras, accrochée à mes mamelons durcis de Désir,
soudain, le lait de ta Jouissance surgira,

je le recueillerai et nous le boirons,
puis nous nous reposerons, alanguies, entrelacées,
tu deviendras mienne, et nous fêterons
le calice de notre Féminité si pure !

Sophie Rivière


Dernière modification le vendredi 17 Août 2018 à 14:11:50
sophie rivière

75 appréciations
Hors-ligne
L'autel des amours sur les rives du bonheur le calice de la féminité pure dur la couche des amants
un sublime poème
Douce nuit je vous embrasse
Béa
Béa

670 appréciations
Hors-ligne
Bonsoir Béa,
je te remercie très vivement pour la joliesse de ton commentaire.
Je veux montrer ici la beauté de ma compagne, et l'exquisité de
l'amour au féminin, si beau et si pur au sein d'une nature complice.

Bonne soirée.
Bises.
Sophie 
sophie rivière

Répondre
Pseudo :
Adresse e-mail:


Se souvenir de mes infos ( pseudo et e-mail ) :
Cochez la case ci-contre :

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 53 autres membres