Béatrice passionnément poésies

Béatrice passionnément poésies

Je goûte la volupté divine d'être si Femme

801 appréciations
Hors-ligne
Je goûte la volupté divine d’être si Femme

L’aurore se lève par delà les fleuves,
par delà les paroisses des bocages,
les ormes dans les bosquets tiennent en leurs branches
les rires du soleil, la Paix règne parmi les vallons.

La lune s’est enfuie au loin vers l’occident,
l’onde des fleuves et des ruisseaux, près de moi,
charrie des feuilles mortes,
je goûte la volupté divine d’être si Femme,

ô ma Sirène, mon amante, ma bien-aimée,
je garde en mes paupières mi-closes
l’étreinte de nos paumes dès que nous errons,
comme aujourd’hui, appuyées contre le vin de l’infini,

les oiselles s’éveillent maintenant,
montent vers les solives des zéphyrs,
puis redescendent, ivres de lueurs,
le vent, parfois, soulève ma chevelure d’ébène,

et ma robe courte de lin. Je te contemple,
languissamment, tandis que s’écoulent les heures,
tu es ma rose souveraine, le soleil de ma Tendresse,
tes lèvres et tes doigts de ferveur me comblent d’amour,

poétesse, je grave sur les pierres des chemins,
sur les voiles de l’horizon, la ferveur de ta délicatesse.
Je n’ai que faire de la brûlure du jour,
je n’ai que faire de la violence des hommes

quand je vais à la ville avec Toi,
seul m’importe la magnificence de ta Grâce,
et les psaumes de ma Jouissance
quand tu me possèdes, nudité contre nudité,

dessus le baldaquin des mousses,
ou l’écrin de notre sofa,
les torches des rayons vainquent
alors les linceuls de l’ombre.

Je n’en peux plus, ma Dame de majesté,
écoute mes prières, vois cette clairière,
allons-y, allonge-moi,
syllabe après syllabe,

peau contre peau,
entrelace-moi, conduis-moi
jusqu’à l’océan de ma délicatesse,
et vénère-moi comme je t’aime !

Sophie Rivière


Dernière modification le mardi 19 Mars 2019 à 15:07:27
sophie rivière

81 appréciations
Hors-ligne
Bonjour Sophie
Et oui, au plaisir d'être femme, volupté, sensualité en notre délicatesse de nos bras à la tendresse  en la grâce d'une déesse
Femme je suis, femmes vous êtes, roses passionnelles
Rouge aux pétales de la passion fleurs sensuelles
éclot le pistil du plaisir

Douce journée je vous embrasse
Mes amitiés tendrement
Béa
Béa

801 appréciations
Hors-ligne
Bonjour Béa,
je te remercie très vivement pour l'extrême joliesse de ton commentaire. 
J'ai voulu écrire ce texte, car très peu de poètes, si l'on excepte les poétesses
saphiques, et Verlaine, ont magnifié le plaisir féminin, si beau et si pur,
et la Tendresse. C'est surtout aussi pour moi, ainsi que tu le soulignes
l'occasion de réaffirmer mon Amour pour Claire et notre Jouissance. 

Bonne journée.
Bises.
Sophie
sophie rivière

Répondre
Pseudo :
Adresse e-mail:


Se souvenir de mes infos ( pseudo et e-mail ) :
Cochez la case ci-contre :

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 59 autres membres