Béatrice passionnément poésies

Béatrice passionnément poésies

Vingt ans plus tard suite 12

 

 

Vingt ans plus tard suite 12

 

Le jour se lève, Justine se prépare, va allez voir Alban dans sa chambre, elle a décidé de tout lui avouez, elle devra jouer serré, sur deux tableaux, un jeu dangereux, fait de mensonges et de vérité, un terrible chassé croisé. Mentir à son frère et être à la merci du détective.

 

      En Australie

 

Nous sommes le vingt-six août, Marina est hébergée temporairement dans un établissement social à Healesville situé au nord de Melbourne à environs une cinquantaine de kilomètres, l’établissement accueil des femmes battues ou victime de viol.

Elle compte plus tard s’installer plus au nord dans une petite maison abordable sous son nom de jeune fille (Ellanzio) ou sous une autre identité, elle y songera plus tard, mais rapidement tout de même cela, sera le mieux.

 

    Aux Mexique

 

Alban a écouté Justine, il est abasourdi, les révélations qu'elle lui a faites sont inattendus, sauf pour le procureur, il avait déjà sa petite idée, se doutait bien qu'il ne fût pas un inconnu pour Justine, mais ! La découverte du nom de son défunt mari lui révèle une vérité déconcertante voir impensable.

Maintenant le jeu, du chat et de la souris entre lui et Alexandro va être un match quitte ou double, échec et mat......

Justine, elle, sait que le plus dur est à venir.

Ils ont rendez-vous vers treize heures aux palais de justice dans le bureau du faux procureur.

Il est onze heures le temps va être long avant cette rencontre.

Une heure à passer le temps, avec cette appréhension et l'angoisse au ventre, pour Justine, Alban lui est plutôt confient, malgré la nouvelle. Il tient sa chère accompagnatrice à sa merci.

L'heure du déjeuner approche, ils descendent au restaurant de l’hôtel, vont s’attabler et choisir le menu du jour. Ils mangent en silence. Un repas sous tension.

Alban rompt le mutisme.

– Justine, merci vous avez fait le bon choix, maintenant soyez prudente votre frère n'est pas un enfant de cœur, je vous promets que notre séjour va être turbulent.

– Oui je sais, je suis vraiment désolée de vous avoir entraîné dans cette galère, cela à dû être un choc pour vous d'apprendre. Elle stoppe et le regarde pensive, il lui répond.

– Vous inquiétez pas pour ça après cette enquête je parlerais avec ma chère maman, le moment venu.

– Alban vous pensez que mon frère pourrait être le meurtrier de mon fils et mon mari ?

– Non, je pense que cela est plus complexe que ça.

Justine laisse son dessert et sort de table, pour aller aux toilettes, Alban sort griller une cigarette.

Il pense à Dorothée qui devrait arriver demain.

 

     En France

 

Justement, sa femme prépare ses bagages, qui contiennent des vêtements plus ou moins excentrique, pour se faire passer pour une marginale en quête de vacances, pas ordinaires. Hier elle a également était cher le coiffeur, pour changer de coiffure et coloré ses cheveux en noir corbeau, ensuite elle est allée cher une amie, maquilleuse dans un théâtre, qui lui a fait un maquillage permanent des cils, d'une tenue de trois à quatre mois. Elle a aussi comme convenu refait ses papiers avec son nom de jeune fille et uniquement son deuxième prénom (qui n’était pas connu jusqu'à ce jour) cela grâce à la complicité d'un ami policier spécialiste dans les infiltrations des réseaux mafieux.

Un plan bien huilé.

Désormais, Dorothéa maria Salamandre devient Maria Landger.

Elle pense à Alban.

« À, je vais bien jouer avec lui, à un jeu de séduction plutôt houleux, hé ».

Elle regarde à sa fenêtre les étoiles scintillantes dans le ciel bleu nuit et soupir.

Demain matin départ à neuf heures dix, direction paris puis au environs de seize heures vingts-sept, l'avion l’emmènera aux Mexique à l’aéroport de Cuidad Juarez arrivé vers quatre heures trente, heure française, vingt et une heure, heure locale, donc sept heures plus tôt par rapport à la France.  

Puis elle ira à l'hôtel le plus proche, ensuite les choses sérieuses pourrons commencer demain, elle passera la nuit dans sa chambre, travailler, puis dormir.

 

Au Mexique Alban, pense lui aussi.

« Comme je suis impatient de voir un peu, le petit jeu de séductions de ma chérie »

 

                       Béatrice Montagnac



02/11/2017
4 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 50 autres membres