Béatrice passionnément poésies

Béatrice passionnément poésies

Vingt ans plus tard suite 14

                   Vingt ans plus tard suite 14

 

Quelques heures passent, le procureur a donné des instructions à ses hommes de main de surveiller de près sa sœur et le détective. De son coté Alban avec Justine il prépare leur plan B pour ne pas être reconnu par quiconque, ainsi enquêter sans encombre, enfin, c'est ce qu'ils espèrent. Seule Dorothéa, alias Maria connaît son stratagème.

Le vingt-sept août à vingt une heures trente à l’aéroport de Ciudad Juarez l'avion de Maria atterrit avec vingt minutes de retard, environ.

Dans la salle d'attente, les gens attendent dans un brouhaha leurs proches qui descendent de l'avion.

À cet instant précis, tous les hommes se retournent, ils sont scotchés à l'arrivée d'une sublime créature.

Ses cheveux noirs corbeau volant au vent.

Regard envoûtant, couleur océan.

Démarche altière, élégante élancée.

Jambes fuselées, joliment galbées.

Généreux décolleté en v osé.

Peau satinée, belle couleur ambrée

Chaussures nues pied, talons hauts perchés.

Robe rubis, longue fendue mi-cuisse.

Beauté sortie d'un conte de fées, un délice.

Tous les Mexicains à l’aéroport sont fascinés. Elle marche indifférente à l'effervescence qu'elle produit. Elle appelle un taxis, il arrive cinq bonnes minutes plus tard. L'homme au volant bafouille.

– Ou, ou je, je vous emmène ?.

Elle sourire et répond.

– À l’hôtel, l'aigle noir, s'il vous plaît, merci.

– OK, montez.

Elle monte, le taxis démarre, la course dure dix minutes. Elle paie le chauffeur et va à l'hôtel restaurant.

À l’accueil, elle se présente, demande les clés de sa chambre qu'elle a réservée.

De sa chambre, elle envoie un texto à Alban, A+B 007 opérationnel stop. Il lit le message et sourit.

Lui et Justine ont mis au point leur plan. Il envoie lui aussi un message à Maria lui informant, les changements de son apparence physique et celle de son accompagnatrice.

 

Au tribunal Adrien et son homme de main, Antonio Marièze, discutent dans une pièce fermée à clé, pour ne pas être dérangé.

– Tu fait des recherches sur un redoutable tueur, que Alban salamandre aurait arrête en Europe, vérifie et prends contact par tout les moyens avec cet homme, à mon avis, il doit avoir une dent, contre le détective.

– Très bien, et ensuite je suppose que nous devrions, trouver un plan pour le faire évader, c'est bien cela.

– Hé, oui, mais avant nous devons savoir, s'il fera l'affaire et si cela est le cas, oui nous le ferons évader, ensuite nous lui offrirons une protection diplomatique et une belle somme d'argent, tout cela nous verrons après que tu auras trouvé, qui il est, ce qu'il a fait avec précision, etc, etc.

– OK, je fais ce travail, des maintenant, je t'informerai des résultats, ci ils sont bons, je prends les billets d'avion pour la France, avec le plan que nous mettrons au point, Cher ami.

– Alors va et au boulot, j'ai besoin d'être seul maintenant pour réfléchir, peut-être que Alban aussi à échafaudé un piège, aller oust dégage.

L'homme sort du bureau en regardant à gauche à droite, personne, il prend le couloir à droite et descend les escaliers, puis sort du tribunal.

 

En France, un événement, pourrait changer le cour de l’histoire, donc, le projet du procureur. Aussi inquiéter Alban.

À la radio sur toutes les ondes du monde, une alerte est diffusée. (évasion spectaculaire de Martin Cordommier le tueur en série qui a fait tremblé la France et l'Europe)

 

                   Béatrice Montagnac

 



21/12/2017
14 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 59 autres membres