Béatrice passionnément poésies

Béatrice passionnément poésies

Vingt ans plus tard suite 17

                 Vingt ans plus tard suite 17

 

La nuit pour martin fut longue, à deux heures du mat (il est dix-neuf, au Mexique, un jour plus tôt) il reçoit par Mail sur un portable volé, la photo de Joël vieillie de vingt-ans, ainsi, il se met au boulot avec son matériel, il pense.

« Si ce n'est pas au top, des lunettes de soleil seront indispensables, mais si cela s’avère parfait alors pas d’opération, maquillage démaquillage fera l’affaire tous les jours, à moins que ce cher Adrien paye l’addition. ».

Il sourit et va donc se coucher, il lui reste plus quelques heures.

 

Au Mexique

 

Alban reçoit un texto de Maria.

« MRA, appel moi ».

Il l'appelle donc de sa chambre, cela tombe plutôt bien.

– Bonjour ma douce, dit-moi tout.

– Tu as eu la mauvaise nouvelle, Martin s'est évadé.

– Oui, j'ai entendu cela hier.

– Il va falloir être prudent.

– Oui, mais nos apparences ont changé, quoique avec ce guignol ! et puis il ne sait pas où nous sommes.

– Cela, en es-tu sur ? Il faut tout imaginer, même, ci s'est tiré par les cheveux.

– Oui, tu ne crois pas ci bien dire, bon, c'est une affaire à suivre en plus de mon enquête.

– À demain bien sûr et on ne se connaît pas.

– OK, un petit indice, non.

– Je serais à l'office du tourisme, je t'aimm...

– Moi aussi bisous.

Ils raccrochent ensemble.

Alban retourne sur le dossier, certains éléments ne sont pas cohérents.

« Pourquoi aucune recherche des corps a été effectuer après leur disparition plutôt louche, bien sûr des policiers sont certainement impliqués, les corps où serraient-ils ? Merde, et ci ils étaient vivant, non, cela me semble peu probable et Justine serait-elle manipulé depuis le début ? un coup monté bien l'huilé et Zut, ce n'est pas du gâteau tout ça, une grosse merde. OUI ! ».

Il épluche une à une les feuilles du document, revient sur certaines, puis pose le tout en pensant à Martin.

« Bizarre, cette évasion surtout maintenant, j'ose espérer que le procureur, n’est pas eu cette idée tordue de prendre contact avec ce fou, non comme je le disais à ma puce, cela serait tiré par les cheveux. Mais il y a un mais. ».

Justine, elle, elle prend une douche pour décompresser, ensuite elle lira un roman à l'eau de rose de quoi rêver un peu. Une heure plus tard elle s'endort, le live à la main, qui finit par tomber parterre.

 

En Australie

 

Marina s'est bien intégrée, elle à trouvé un travail dans un restaurant et un petit meublé sympa, au nord de l'Australie. Pour l'instant, elle n'a pas de nouvelle de son ignoble mari. Elle a repris comme elle le souhaitait, son nom de jeune fille avec son deuxième prénom : Carla Ellanzio et elle n'a pas mentionné son prénom, Marina sur les registres administratifs du pays. Il y a des jours, ou elle a peur que son mari la retrouve, mais Adrien déteste ce pays et Marina est loin de penser, qu'il a actuellement d'autre chats à fouetter. Elle s'est faite quelques amies qui parlent anglais français et espagnol. Elle-même parle principalement ses trois langues couramment. Elle s'est inscrite à un coup de yoga et va de temps en temps à la bibliothèque du centre-ville à Alice Springs, célèbre ville de l'Outback au nord de l'Australie.

 

Au Mexique

 

Le jour se lève. Il fait un soleil radieux et une chaleur torride. Les gens encore endormis devant un café fumant, pense à tout et à rien, un petit brouillard matinal, peu à peu se dissipe.

 

                         Béatrice Montagnac



06/02/2018
12 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 60 autres membres