Béatrice passionnément poésies

Béatrice passionnément poésies

Vingt ans plus tard suite 21

 

 

                   Vingt ans plus tard suite 21

 

Adrien est fumasse, Alban n'a même pas pris le temps de lire le dossier qu'il lui avait préparé et en plus le compte-rendu du détective est sur la bonne piste, le procureur à grandement besoin de l’aide de Martin.

 

Maria (Dorothéa) quitte Cathia qui repart travailler. Elle va au musée passer une bonne après-midi avant de contacter son tendre et cher amour.

 

Alban est de retour à l'hôtel, satisfait de son effet sur le procureur. Il sait qu'il faut rester prudent.

Il va frapper à la porte de Justine.

– Qui es ?

– C'est moi Alban.

– J'arrive.

Elle lui ouvre et le fait entrer.

– Justine, je pense que la piste d'un trafic d'organe serrait la bonne, tu aurais vu sa tête à ton frère.

– Vois-tu, je n'aurais pas imaginé ça, bon on fait quoi, au juste.

– On collabore et en parallèle nous enquêtons sans lui, il faut prendre les devants.

– OK.

– Justine, j'ai un autre problème, cela ne concerne que moi. Un tueur que j'ai fait interner, c'est évadé et je mets ma main au feu, qu'il cherchera à me retrouver, vois-tu je suis l'homme qu'il veut tuer ou pire détruire. Mais il pourrait avoir changé, la prison ça change un homme en mieux ou en pire. En pis, cela ne m’étonnerait pas. Et puis il peut aussi se déguiser, c'est sa spécialité.

– Oh, merde, ça alors, tu vas faire quoi.

– Être sur mes gardes, quoi qu'il fasse, je peu le reconnaître, grâce à un petit détail, si infirme qu'il ne se doute peut-être pas que je l'aie remarqué, certainement une tache de naissance sur sa main droite qui en grandissant est devenue si petite.

– Quoi en grandissant elle aurait rétrécie, lui répond t'elle.

Alban est pris d'un fou rire, il lui dit.

– Non pas la tache mais l'enfant devenu un homme, Martin en grandissant quoi, dit il avec le sourire.

– Ah, évidemment.

– Oui est mon frère de cœur, m'en avait déjà parlé.

– Votre frère de cœur ?

– Mon meilleur ami, Chris un grand inspecteur respecté, Que cet assassin a tué, dit Alban les larmes aux yeux.

– Désolée, je...

Il lui fait signe de la main, que ça va aller. Il regarde Justine et lui dit.

– Soyons prudent.

Elle fit oui de la tête.

– Maintenant, je vais dans ma chambre, on se retrouve pour dîner à plus.

– Oui, répond Justine.

 

Le temps passe, Justine regarde un feuilleton et Alban de son coté fait d'autres recherches sur internet.

Il est bientôt dix-huit heures, Martin devrait arriver dans un peu plus d'une heure.

Adrien, lui est impatient de son arrivé, pour mettre au point leur plan.

 

Maria a passé un bel après-midi et apprit un peu plus d'histoire sur cette ville dite maudite, Juarez Ciudad. Elle va contacter son chéri pour un rendez-vous nocturne discret.

Elle tape sur son potable jetable ; MRA le code secret de communication et envoie le texto à Alban. Il le reçoit, ensuite il appelle, deux, trois, quatre sonneries Dorothéa décroche.

– Rendez-vous sur la plage nord vers vingt-deux heures trente, à cette heure il n'y a personne, fait-toi discret.

– J'y serais bisous ma belle.

 

                                     Béatrice Montagnac



16/03/2018
8 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 58 autres membres