Béatrice passionnément poésies

Béatrice passionnément poésies

Vingt ans plus tard suite 6

    Vingt ans plus tard suite 6

 

- Alors, maintenant mettons en place un plan. Dit Dorothéa.

- Oui, que proposes-tu ? Te connaissant, j'ai ma petite idée. Répond Alban.

-Bien, voilà nous ne nous connaissons pas, donc on retirera nos alliances, je serai une touriste que tu traiteras de tous les nom, ou comme tu veux ? Quand je te bousculerai et évidemment, je serais une visiteuse plutôt peau colle, du genre amourachée du beau détective. Hum.

- Ah, toi, vois-tu, je me doutais bien de ton idée. OK, va falloir la jouer fine, et franchement avec la peau colle que tu joueras je vais pas faire patte de velours. Tu te présenteras sous ton nom de jeune fille, cela ne sera pas difficile, il est inscrit sur ton état-civil, tu as les deux noms, juste à modifier tes papiers, c’est un choix judicieux. Alors, tu as du pain sur la planche avant ton départ, lui dit Alban.

– Oui, et j'ai déjà bien travaillé dessus tu sais, je savais que ça te plairait, hé.

Après leur discussion, Alban retourne sur son Ordi.

Dorothéa, elle va téléphoner pour prendre commande de ses billets d'avion.

 

Pendant ce temps, Madame Frimax se demande.

« Comment vais-je trouver mes réponses à ces questions embarrassantes ? Bon, je ne sais pas qui a tué mon mari, c'est vrai et mon enfant, mais je sais pourquoi, et ci...».

Elle interrompt ses pensées, quelque peu brouillées, elle s’apprête à sortir pour aller au travail, c'est le dernier jour au bureau, avant les préparations des bagages, puis deux ou trois jours de repos avant son départ.

Dehors, le temps est lourd et donc étouffant, un de ses jours, ou on aimerait se baigner. Arrivée à son boulot, elle va voir son patron qui lui confirme qu'il lui a avancé son mois de vacances qui devait être à la mi-septembre. (priorités aux familles en juillet et août). Son congé prend donc dans quatre jours le vingt et un août 2018.

Le détective lui n'a pas perdu de temps depuis ce fameux jour de juillet.

Dorothéa, elle, elle a pris un congé sans solde. Le couple va donc puiser dans leurs économies. Ils n'ont pas pris de vacances depuis le procès de Martin Cordommier. Mais bon, le travail d'Alban va compenser tout cela, enfin en parti.

Alban trouve sur son moteur de recherche un détail troublant. Il n'y a pas eu d'enterrement du mari et de l'enfant et pour cause les corps auraient disparus, après les investigations.....

« Ah, ça, alors, cela signifie quoi ? ».

Il poursuit donc puis tombe sur un dossier complètement illisible.

« Cette affaire est bien plus compliquée que je le pensais, drogue, mafia, assassinat et je ne sais pas quoi encore. ».

Il s’étire et soupir.

« Tiens si pour se soir, je préparais un dîner aux chandelles, bon faudrait peut-être que je me bouge avant que ma belle rentre. ».

Alban va à la cuisine concocter un bon petit plat, un lapin chasseur aux cèpes et une tarte tatin, ils en raffolent tous les deux.

À dix-huit heures trente, Dorothéa rentre du travail.

- Hum ça sent bon ici.

- Bonjour ma chérie, oui avant mon départ, une petite envie m'a prise.

Elle regarde Alban dans son costume, celui de leur mariage, elle est toute émue.

- Hé ben, dit donc. Bon, alors je monte me faire une beauté mon chou.

Dorothéa va donc dans leur chambre et sort de l'armoire sa robe rouge au décolleté plongeant. Elle va ensuite dans la salle de bain, prendre un bain délassant. Alban attend sagement dans le salon en regardant les jeux télévisés. Quarante minutes plus tard Dorothéa descend au salon, elle est resplendissante.

- Ouah ! Tu es magnifique et sensuel mon ange.

-Hum, toi aussi, tu es sexy.

- Bon, on va à table.

- Allons y, hum, cela m'a l'air appétissant.

- Tout comme toi.

- Ah, tu me fais du charme, dit-moi.

- Oui et je ne vais pas me gêner.

- Attend, après le dîner, tu vas être servi.

- Oh, avec plaisir.

- Bon, mon chéri, on mange, oui ou non ? Toutes les bonnes choses que tu nous as préparées avec amour.

Ils mangèrent leur repas en se faisant des signes, des jeux de pieds ou de genoux et de tendres baisers.

 

   Béatrice Montagnac

 



25/03/2017
6 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 61 autres membres