Béatrice passionnément poésies

Béatrice passionnément poésies

Vingt ans plus tard suite 62

                    Vingt ans plus tard suite 62

 

« Martin va t'il tomber dans l'ombre obscure de ses démons ? ».

Pense le tueur dans son fort intérieur, comme ci, il se dédoublait, dans sa tête, cela bouillonne.

Car il a bien monté un coup de maître en engageants un boxeur professionnel, pour tabasser le procureur dans la rue, faisant croire à une agression quelconque.

Martin, cherche dans une armoire, qu'il a vandalisée, les papiers personnels d'Adrien, pour retrouver la trace de cette secte.

Il retourne des années en arrière et retrouve cette histoire de temple démantelé, donc finalement des adeptes se sont volatilisés, ou ont échappé à la police. La secte (la lune des anges bleus), ancien nom, dans les années quatre-vingt-dix à deux mille. Martin pense.

« Maintenant reste à savoir elle s'est réimplanté et sous quel non, non de dieux, où as tu mis ce fichu dossier de son emplacement et son nom, sale proc ».

Il va donc sur l'ordi d'Adrien qui ne s’est pas méfié, il lui a donné le code, avec un peu de chance, il connaît bien les ficelles pour déverrouiller un fichier protégé.

Mais hélas, il ne trouve rien, donc il se lève met son blouson et décide d'aller voir ce cher procureur

à l’hôpital et lui tirer le vers du nez.

 

Trente minutes plus tard, il entre dans la chambre du procureur, qui est gardée par un policier, qui le laisse entrer, Adrien le lui a permis.

– Salut pote, comment te portes-tu, hé il t'a bien amoché ce petit branleur.

– Ne me prends pas pour un con, un mec sorti de nul par en noir et cagoulé me saute dessus, il me tabasse et part en disant, faut pas le chatouiller le chef, bon et à part toi qui d'autre ?.

– Très bien alors si tu as compris, écoute-moi bien, maintenant je mène la danse et je te l'avais dit, quand le moment sera venu, que je commanderai toutes les opérations.

– OK, mais c'est moi qui t’emploie, non !.

– Possible, mais maintenant ce sera comme ça, bon dit-moi, ton temple il se trouve où ?.

– Alors la, c'est mon affaire pas la tienne et tu devais seulement me débarrasser de ce détective privé, et toi tu veux, tout diriger, non et non, tu t’occupes de Juan comme tu l'entends à ta guise, mais le reste je suis le maître à bort, et charge toi que personne ne se mette dans mon chemin.

– Oh ! Mais tu rêves, donc cet avertissement ne t'a pas suffi, bien, que dirais-tu si, j'envoie ta copine au cimetière.

Adrien voir rouge, il sonne pour appeler le flic, derrière la porte, qui rentre et demande.

– Oui, il y a un problème Monsieur le procureur.

– Oui, faite sortir Monsieur, je suis fatigué.

L'agent fait signe à Martin de sortir, qui dit avant de partir

– Réfléchis, je ne rigole pas, donne moi ta réponse demain, et j'espère que tu prendras la bonne décision, ou alors...

Martin sort en souriant.

Il croise, une femme en rouge outrageusement maquillée, elle tourne au fond du couloir, il ne semble pas reconnaître Maria, il continue son chemin en pensant.

« Il y a même des clowns, dans les hôpitaux, celle-la, on peu dire, qu'un peintre a peint sur son visage, un beau bariolé de couleur ».

Il sort de l'établissement et soudain, il a un pressentiment comme un déclic.

Il retourne sur ses pas, se dirige vers l’hôtesse d'accueil, il lui demande.

– Bonjour, Madame, j'ai croisé une dame, ou plutôt un pot de peinture, c'est une infirmière ou une visiteuse ?.

– Mais, Monsieur, ci cette dame travaille ici, oh, je n'ai pas le droit de vous le dire, je suis ici pour d'autres renseignements.

Martin se retient de l’étrangler et répond.

– Désolé, de vous avoir déranger, quoi qu'il en soit, il rentre de drôle personnage ici.

– Ci, je peux vous rassurer, l'apparence ce n'est pas important, ce sont les compétences.

– Ah ! Pour une fois, enfin, je veux dire, qu’ici il n’y a pas d’ostracisme.

– Oui, Monsieur.

Martin s'en va, mais il est perplexe quant à l'identité de cette gouache.

 

                        Béatrice Montagnac

            



09/03/2019
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 61 autres membres