Béatrice passionnément poésies

Béatrice passionnément poésies

Vingt ans plus tard suite 63

             Vingt ans plus tard suite 63

 

Au Canada

 

Alban et Justine, n'ont toujours rien pour prouver la culpabilité d'Adrien, mais le procureur d' Hamilton, mit au courant de cette affaire louche, ordonne aux autorités canadiennes de rouvrir le dossier sur la disparition du vrai Adrien Santhanio.

Ainsi, le faux couple décide de rester encore quelque temps au Canada, et comme ils sont mort au Mexique, cela leur est profitable.

Seulement une ombre plane, au-dessus de leur tête.

 

 

Au Mexique

 

Martin retourne encore sur ses pas, il va directement à la chambre procureur et il entre en furie, et le flic ne le retient donc pas.

La femme à l'allure peu ordinaire est bien là.

– On vient voir son cher et tendre, c'est pas bien de faire un pied de nez à ce cher Alban.

– Mais de quoi parlez-vous et de quel droit, d'une ce flic ne m’intéresse pas et puis il est mort à ce que je sache.

I rit et regarde le procureur qui n'est apparemment pas content de cette intrusion dans sa chambre.

– Et oui cher Adrien, je fouille et je trouverai la faille, pour l'instant madame à de la chance, tu sais, elle n'est pas la personne que tu crois.

Il regarde maintenant Maria et lui dit.

– Je pense savoir qui tu es, il me manque les preuves, Oh ! Je trouverais ; Madame la profileuse.

Maria ne laisse rien, elle se maîtrise, et lui répond.

– Vous faites erreur sur ma personne, moi ; profileuse, Oh la ! Et ben ils seraient mal servi dans la police.

Dorothéa, je sais que c'est vous.

Elle lui sourit et dit à Adrien.

– Hé, ton copain, il est malade ou quoi, ou jaloux ? Ah, oui, c'est ça.

Adrien ne répond pas, il fait signe à Marin de sortir tout en appelant le garde.

Le tueur ne se fait pas prier, mais en partant, il laisse derrière lui, une atmosphère froide et lourde.

– Maria, je crois qu'il doit être jaloux, mais qui est cette profileuse, tu le sais toi ?.

– Non, et d'une nous ne sortons pas ensemble dans le sens du terme, alors pourquoi le lui laisser croire.

– Je ne veux pas qu'il prenne ma place et puis oui je sais, toi, tu aimes les femmes, bon ça va j'ai compris. Ah, aussi, il n'aime pas les lesbiennes, et puis je me demande bien ce qu'il aime, à part lui, et encore.

– OK, en tous les cas quand tu sortiras d'ici tiens le donc, en laisse ton toutou.

Maria sort de la chambre sans lui dire au revoir.

Quelques jours passent Adrien sort de l'hôpital, il n'a plus de nouvelle de sa belle.

Il est furieux contre Martin, mais il va être plus futé qu'à l'accoutumé et il lui faut agir prudemment avec ce fou.

 

Au Canada, le trois novembre deux mille dix-huit

 

Ce soir-là, il fait froid comme d'autre soir avec un couché de soleil qui semble faire l'amour avec le grand lac de Buffalo, avant de sombrer dans l'obscurité des ténèbres.

Comme le destin d'Alban et Justine, suite à un dérapage incontrôlé, par la promiscuité de leur cohabitation, les jours à venir seront difficiles.

Un secret qu'ils devront taire ou avouer, tout peu alors basculer, un chemin de croix se dessine sur leur vie privée.

Dorothéa, alias Maria l'a prévenu de son arrivé, elle lui a tout raconté sur un téléphone qu'elle a ensuite détruit.

Pour les recherches du vrai Adrien les choses bougent, des hommes-grenouilles fouillent les deux lacs majeurs du pays, et fouillent en sondant le sol avec un détecteur d'os dans les forêts et parcs à Hamilton et aux alentours.

 

 

Au Mexique

 

Entre Martin et Adrien, le torchon brûle. Un accident, c'est vite arrivé !

 

 

                                                    Béatrice Montagnac



11/03/2019
8 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 59 autres membres