Béatrice passionnément poésies

Béatrice passionnément poésies

Vingt ans plus tard suite 73

                  Vingt ans plus tard suite 73

 

 

À Chihuahua, souffle un vent mauvais, celui de la folie des hommes.

Le second chef prend donc les rênes du temple, c'est Joël Salamandre, alias Actarius devenant le chef attitré durant un temps indéterminé.

Il rassemble les disciples avec sa maîtresse du moment.

– Mes chers amis et amies, notre roi est dans une mauvaise posture, je reprends son rôle le temps qu'il faudra, passons donc aux choses sérieuses. Martin Cordommier connus aussi sous le non de Félix Rivaux est mort, vive son sosie que nous allons nommer Marc Donald, il est bien sur physiquement conforme à son image, hum, notre maître est un petit malin ! Nous savons tous que nous lui avons enlevé, toute sa mémoire sur certaines personnes, sauf son ennemi juré un certain Alban Salamandre, tien ! Il serait en fait mon demi-frère, le sait-il ? Au fait, je m'en fous, il faut maintenant que Marc nous débarrasse de lui, et aussi du procureur, il est vulnérable, et il pourrait tout faire foirer.

Le professeur Orlando prend à son tour la parole.

Je vous annonce, qu'il est fin prêt à suivre toutes vos instructions sans broncher, mais je dois m'assurer qu'il n'y aura pas de dérapage, donc j'ai quelques petites choses à voir avec mon œuvre, vous m’avez demander de le programmer pour également tuer le roi, cela prendra juste un ou deux jours, Actarius, je vous demande de m'accorder se lape de temps, cela est vital pour le bon déroulement de votre projet.

– Je vous l'accorde, mais pas un jour de plus.

– Merci cher maître, je vais me met au travail toute suite, bonne journée à vous tous.

Le professeur s’éclipse de la salle de réunion, avec les autres.

Seule une partisane (Katherina) est restée là dans la salle, elle est visiblement contrariée.

– Cher Actarius, pourquoi vouloir aussi faire disparaître, notre roi et père à nous tous.

– Il est devenu dangereux voir incontrôlable et en plus amoureux, bon, tu peux disposer.

Elle le regarde d’un air mauvais, et s’en va. Cela n’a pas échappé au nouveau monarque.

 

 

Le professeur, va rejoindre Martin (Marc Donald).

– Bonjour Marc,

– Bonjour,

– Bien alors, demain sera ton premier jour de l'autre coté du temple, dites moi qui vous êtes pourquoi vous êtes ici.

– Je m'appelle Marc Donald, je suis ici en mission, avant j'étais sur les traces d'un priver du nom de Alban salamandre, je veux me venger de lui, je suis un ancien tueur, un serial-killer et je me suis évadé de prison en France sous le nom de Martin Cordommier, je me suis rangé depuis, mais, je suis bien décidé à éliminer ce priver et ce cher Adrien, un faux procureur qui à échoué. Je me ferais passer pour un homme à la recherche d'un emploi, ici au Mexique.

– Très bien et rien d'autre pas de souvenirs, de certaines personnes, petite amie, copain etc.?.

– Non, pas du tout.

– OK, comme vous le savez, je suis votre médecin en psychiatrie, et votre ami, j'estime que vous êtres près pour sortir, un hélico vous déposera dans votre nouvelle demeure un appartement en ville à Ciudad Juarez, six mois de loyer son payés d'avance le temps de vous trouver un travail, c'est avec une cagnotte remplie par une partie des soldes du travail de chaque disciple, que nous payerons, vous ne nous devrez rien, votre départ est à quinze heures demain, le temps de faire vos papiers de sortie et puis nous somme dimanche deux Décembre, oui je sais vous auriez dut sortir le vingt-huit ou vingt-neuf Novembre, mais, petit soucis administratif et vous n’étiez pas fin encore prêt.

– Merci, une journée de plus ou de moins, moi ça m’indiffère, je peux rejoindre ma chambre ?.

– Oui, Marc à demain.

Marc sort du cabinet et une fois que la porte, c'est refermée, il sourit.

 

En Australie, deux semaines plus tard

 

Le jugement de la patronne du magasin et de son complice a été rendu public aux informations ; ils ont été condamnés à sept ans de prison ferme et dix mille euros à verser à chaque employé, les prévenus ont fait appel, leur second procès s'ouvrira dans quelques jours.

 

 

Aux îles Marquises

 

Marine et Claudine, l'apprennent par la radio aux informations. Elles sont surprises le procès a commencé une semaine d'avance.

– Tiens, c'est curieux, non ?.

– Oui, certainement, qu'il y a eu du nouveaux, et ils ont avancé la date, c'est pas grave Marina, ils ont payés, alors espérons qu'en appel ils en prennent plus, ou pareil c'est déjà pas mal.

– C'est vrais, mais apparemment ils ont récidivé, alors on verra.

– Oui, et nous on profite de ses quelques jours.

 

                                             Béatrice Montagnac

 

 

                  



27/05/2019
6 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 61 autres membres