Béatrice passionnément poésies

Béatrice passionnément poésies

Vingt ans plus tard suite 77

                   Vingt ans plus tard suite 77

 

Au commissariat de Cuidad Juarez, le dispositif est en place.

Ils visionnent la première vidéo, celle qui leur monte l’emplacement à l'ouest du désert de chihuahua et la deuxième que le satellite a capté l’intérieur du bunker, une scène particulièrement étrange à première vue, et c'est une information capitale.

Il à filmé, Les déroulement final du clonage et un meurtre, celui de Martin détruisant son double, Alban remarque que le clone n'avait pas cette petite tache, que lui seul peut ce voir ce détail tellement il est infime, depuis que par hasard ses yeux se sont posés dessus avec une chance inouïe, car vraiment, c'est à peine perceptible que même Martin doit l'ignorer, et c’est un avantage.

– Alban, c'est quoi ce sourire. Lui demande le général.

– Quelque chose que le tueur ne sait pas et pourtant c'est son identité ? Dit-lui Dorothéa.

Elle poursuit donc après son mari.

– Voila, je résume, Martin a une tache de naissance à la main droite, si minuscule que moi même je ne la voit pas, maintenant que je le sais effectivement, je l'ai repéré mais, et bien, il faut être vraiment observateur et avoir de bons yeux, maintenant ce que veut vous dire Alban, c'est le clone n'avait pas cette particularité et donc nous aurions pris cette personne pour quelqu'un d'autre.

– Et, ils ont vieillit le visage du clone pour faire diversion, ce qui vraiment nous aurait bien sûr trompé, mais regardez comme Martin, lui a manipulé le professeur et le nouveau maître des lieux, qui n'est autre que Joël le mari de Justine, c'est vicieux et bien fait. Poursuit Alban.

Le général dit à son tour, surpris et bluffé par le tueur qui a pu manipuler, une organisation de cette trempe.

– On dirait là un film de science fiction, Martin a profité d'un cour instant, pendant que le professeur est sorti de la pièce pour allez chercher son maître, ainsi il a enlevé la cagoule que le prof lui avait mise sur la tête avant de l'endormir et procéder aux prélèvement de cellules souches et son ADN, il a enfiler sur la tête du clone qui lui aussi était en sommeil, pour recevoir les cellules et il a mit à sa place en désactivant tout son système et quant Joël avec Orlando sont rentrer tout semblait normale alors que..

Ils ont discuté de leur projet, puis ils sont ressortis et Martin poursuit donc sa besogne, il a détruit tout dans le laboratoire et proprement, que personnes n'a rien vu, enfin pas toute suite, regardons la troisième parti, quand la supercherie fut découverte.

Effectivement la vidéo montre que au temple des aigles c'est la déconfiture, le scientifique est blanc comme les draps d'un hôpital et il entre dans une grande colère, il aurait dut s'en douté, ce mec à un QG de deux cent pour cent du rarissime, Un rassemblement aura bientôt lieu pour trouver comment, sortir de cette impasse, car cet homme a tout effacé et détruit son travail.

Alban, Juan, Justine, Dorothée et Pierre ont eux aussi compris qu'ils courent un grand danger tout comme le chef de cette secte.

– Vous vous rendez compte un QI de deux cent pour-cent, je rêve.

– Oh, non Général, OK, c'est rare et je fais parti de cette race et entre lui et moi s'est pas fini. Répond Alban.

– Vous, son ennemi juré ?.

– Oui, Pierre, il y avait un autre homme à son échelle, il est mort, cela, c'est une longue histoire et c'est aussi la mienne, vous, vous la connaissez, sauf qu'à cette époque, moi je ne connaissais pas mes capacités.

– Nous sommes de toute façon dans de beaux draps, mais nous avons deux avantages, nous savons où ils sont, aussi que Martin est encore vivant et dans la nature, ou...

– Ou, chez votre frère Justine. Dit Dorothée.

– Aurait-il était pour une fois assez bête. Répond Justine.

--Justement, non, il sait ce qu'il fait, je vous expliquerai ça, nous devons entrer dans son numéro, faire comme ci nous ne savons pas ce qu'il est devenu, comme le jeu du chat et de la souris, non, je ne plaisante pas.Dit Alban.

– Dans deux jours il y aura une réunion au temple, c'est à suivre de prés, nous agirons quand nous plus d'information et pour Martin, nous devrions faire comme ci nous ne savions rien, n'es pas Alban ?.

– C'est exactement ça, nous avons un avantage sur lui pour le moment, nous savons tout, mais restons prudent, il pourrait bien entendu chercher à savoir où nous en sommes et découvrir que nous travaillons avec vous, et peut-être aussi deviner nos actions, Général vous savez, à qui nous avons à faire, à la secte, se sont des êtres devenus supérieurs, mais lui c'est autre chose.

Ils se dévisagent un à un le regard grave, Alban lui reste serein, malgré tout.

 

 

                      Béatrice Montagnac

 

         



25/06/2019
3 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 61 autres membres