Béatrice passionnément poésies

Béatrice passionnément poésies

La famine ce drame (Le Malhoun)

           La famine, ce drame  (LeMalhoun)

 

 

Deux mille dix-huit aux tourments du ciel,

Nos cœurs en larme.

 

Des enfants mourants en ce monde fiel ;

Trop effroyable,

Impitoyable

Ce mal tueur est pénitentiel.

 

Deux mille dix-huit aux tourments du ciel,

Nos cœurs en larme.

 

Des êtres souffrants tirons donc l'alarme ;

Au temps perdu

Et suspendu,

Dans ses pays seuls, l'appétit désarme.

 

Deux mille dix-huit aux tourments du ciel,

Nos cœurs en larme.

 

Lors que le pain est providentiel ;

Aux peuples riches

Pauvres postiches,

Honteux à vomir, ils ont l'or du miel.

 

Deux mille dix-huit aux tourments du ciel,

Nos cœurs en larme.

 

La douleur en eux dans leurs regard parme ;

S'endort la nuit

La mort sans bruit,

Aux pleurs des humains accusant cette arme.

 

Deux mille dix-huit aux tourments du ciel,

Nos cœurs en larme.

 

             Béatrice Montagnac



30/12/2018
25 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 61 autres membres