Béatrice passionnément poésies

Béatrice passionnément poésies

Avril (sonnet irrationnel)

              Avril (Sonnet irrationnel)

 

Les nuages jouant comme des footballeurs

À se moquer du monde en bassinant les fleurs,

L'hiver et le printemps, deux saisons, deux folies.

 

Il nous berne et sourit ce mois qu'on nomme avril.

 

Un divin arc-en-ciel aux flammes bien jolies,

Nous rendant le sourire au champ de ses couleurs,

Puis il revient l'orage en ses denses fureurs

C'est alors la pagaille en nos mélancolies.

 

Il pleut et le vent chante un alevin d'avril,

 

En cette déraison que le soleil ne brille

Plus sur le bled qui dort, les gens fuient le péril,

Dehors c'est la tristesse alors tout part en vrille,

Sur un trottoir luisant, pivote une brindille

Que souffle une bourrasque aux forts attraits d'avril.

 

                     Béatrice Montagnac



05/04/2019
16 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 59 autres membres