Béatrice passionnément poésies

Béatrice passionnément poésies

Le silence de l'absence et pourtant ( Le Malhoun)

            Le silence de l'absence et pourtant ! ( Le Malhoun )

 

Strasbourg en deuil, aux long sanglots, un soir carmin,

Le gant obscur du terrorisme.

 

La douleur au ciel noir des tourments en chemin

De leur jours en sombre détresse,

La douleur grandira sans cesse

Infligeant à chaque instant un effort surhumain.

 

Strasbourg en deuil, aux long sanglots, un soir carmin,

Le gant obscur du terrorisme.

 

Au clameur aux oiseaux, leur cœur en ce séisme

Se brise tel du verre blanc,

Saignant leur chagrin accablant,

Par l'acte d'un tueur en son geste sadisme.

 

Strasbourg en deuil, aux long sanglots, un soir carmin,

Le gant obscur du terrorisme.

 

Venant de nulle pars, néanmoins en commun

parrainant la même bataille

En combattant leur charcutaille,

faisant ainsi du mal la noirceur de demain.

 

Strasbourg en deuil, aux long sanglots, un soir carmin,

Le gant obscur du terrorisme.

 

Ne pleurons pas nos morts en guise d’exorcisme,

Rendons hommage aux Strasbourgeois

À la France tel qu'il se doit

La violence en ce flot un torrent fatalisme.

 

Strasbourg en deuil, aux long sanglots, un soir carmin,

Le gant obscur du terrorisme.

 

                Béatrice Montagnac

 



13/12/2018
14 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 62 autres membres