Béatrice passionnément poésies

Béatrice passionnément poésies

Les années 2000 version 2

 

 

Les années 2000 ( version 2 )


Nous vivons dans un monde cruel.
D'indifférence, de violence, d'injustice.
Les années deux mille, le sacrifice.
De tout un chacun, terrible duel.

Ce monde a t'il ouvert les portes de l'enfer ?
Encore ces attentats qui nous alarment.
Brisant nos espoirs, brûle le fer.
La révolte gronde en nous, face aux drames.

 

Oui, j’ai rêvé d’un autre monde.
Main dans la main, nous ferons la ronde.
Pieds contre pieds, nous fermerons la fleur du monde.
Oui, j'ai rêvé d'un autre monde.


La pénurie, ce fléau, sur terre.
Elle tiraille les entrailles de ceux qui ont faim.
Écrasés à la meule, sous la finance meurtrière.
La famine leur devient familière.

Les oubliés de la société, c'est du lourd.
Ces hommes, ces femmes, ces enfants, ces animaux.
Marchant dans la neige, maculée, de leurs pas, sourds.
Le silence de leur solitude, ce fardeau.

Oui, j’ai rêvé d’un autre monde.
Main dans la main, nous ferons la ronde.
Pieds contre pieds, nous formerons la fleur du monde.
Oui, j'ai rêvé d'un autre monde.

L’été sous cette chaleur écrasante.
Ces anonymes, cachent leurs souffrances.
La nuit est étouffante, leur insomnie fait résistance.
La peur des lendemains de la douleur qu'ils enfantent.

Le regard de glace, sans pitié,
de ceux qui affichent leurs richesses chez Cartier.
Indifférents à la pauvreté, de son prochain.
Pour eux, les pauvres sont des pantins.

 

Oui, j’ai rêvé d’un autre monde.
Main dans la main, nous ferons la ronde.
Pieds contre pieds, nous fermerons la fleur du monde.
Oui, j'ai rêvé d'un autre monde.

 

Les animaux, victimes des hommes, bêtes.
Un enfant réclame un animal.
Où est votre conscience ? Car, demain, peut-être !
Un être de chair et de sang aura mal.

Nous avons rêvé, les années 2000.
D'amour, de joie, de partage, de lumière.
Mais, nous sommes perdus au milieu d’une île.
Comme des mouches dans une fourmilière.

Oui, j’ai rêvé d’un autre monde.
Main dans la main, nous ferons la ronde.
Pieds contre pieds, nous formerons la fleur du monde.
Oui, j'ai rêvé d'un autre monde.

Qu'ils reviennent, les révolutionnaires.
Ces chevaliers libertaires qui combattaient le mal.
Se battaient contre les multinationales.
Où sont nos combats d'hier ?

Avons-nous oublié les victoires de nos aînés ?
Nos acquis se perdent dans les caniveaux.
Viendra la débandade, par monts et par vaux.
Levons-nous contre cette monarchie armée.

Oui, j’ai rêvé d’un autre monde.
Main dans la main, nous ferons la ronde.
Pieds contre pieds, nous formerons la fleur du monde.
Oui, j'ai rêvé d'un autre monde.

Ce n'est pas sous terre, en vain,
que nous relèverons le gouvernail.
Mais de notre vivant, dans la bataille.
Pour les enfants de demain !

 

                                      Béatrice Montagnac 



21/01/2018
6 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 56 autres membres