Béatrice passionnément poésies

Béatrice passionnément poésies

Pauvre moineau (Haïkai.. à trois plumes)

artimage_540156_8095817_201902110041774.jpg

                         Pauvre moineau (Haïkaï) à trois plumes



Et sur l'étang mort

S’ébat encor l'aile en sang

D'un pauvre moineau

Naïm



Au bout de son souffle

La mort étouffant son âme

Adieu l'oiseau

Béa



Je retiens ton âme

Sur les larmes de ton cœur

Petit serin d'or...

Maria



Sa fidèle amie

La grive musicienne

Scande un triste lai

Naïm



Les mésanges chantent

Accompagnant dame grive

Pour un bel hommage

Béatrice



Le chardonneret

Vole sous la lune en pleur

Fuyant la douleur

Maria



Venant de si loin,

Le loriot psalmodie

Une triste messe

Naïm



Tous en chœur priant

Repose en paix passereau

Au ciel éternel

Béatrice



Nul ne sait le rêve

Couvrant le cœur d’un moineau

Qui dort à jamais

Maria



Ses secrets aux cieux

Ne seront pas dévoilés

Enfuis dans les eaux

Béa



Ainsi l'étang garde

Un magnifique secret

D'un petit cœur tendre

Béa



Il se meurt ce jour

Dans l’ivresse intemporelle

Doux moineau d’amour.

Maria.



Adieu les doux chants

Devers les fleurs d'églantier

Lustrant leurs fins teints

Naïm



La nature en deuil

Tombent des larmes de feuilles

Sur son corps flottant

Béa



Adieu bel étang

Où se mirent les roseaux

Porteurs des doux nid

Naîm

 

 



11/02/2019
21 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 61 autres membres