Béatrice passionnément poésies

Béatrice passionnément poésies

Amour sans espoir (villanelle)

     Amour sans espoir (villanelle)

 

Effeuillant la pâquerette

Tu sanglotais amoureux

Ce ne fut qu'une amourette.

 

Tu chantais une opérette

Ô tellement malheureux

Elle fermait sa chambrette.

 

Toi l'amant contais fleurette

Pleurais d'amour douloureux

Brûlant une cigarette.

 

Elle s'appelait Laurette

toi bel homme valeureux

Osait donc une courbette.

 

Une femme ta sœurette

T'apaisera miséreux

En oubliant ta conquête

 

Il te reste une barrette

Souvenir d'instants heureux

Effeuillant la pâquerette

Ce ne fut qu'une amourette.

 

      Béatrice Montagnac



03/05/2018
28 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 60 autres membres