Béatrice passionnément poésies

Béatrice passionnément poésies

Le seigneur des océans (Prose)

10341674_708741285833615_6527447654095568245_n.jpg
      Le seigneur des océans (prose)

 

Au crépuscule, sous le soleil, couchant de méditerranée,

La mer rouge orangée, couleur de mes émotions.

 

Soudain, le souffle coupé, je le vois au loin,un aileron surgissant de nulle part,

Le seigneur des océans, fait un ballet enchanté, brillant comme un miroir, sous les étoiles d'orées.

Une invitation à la danse, bercée par le doux chant du dauphin.

Je deviens sirène, dans ma tête en ébullition, j'imagine, naviguer, demain dans son royaume envoûtant.

Vivre un rêve d'enfant !

 

Le seigneur des océans, l'eau coule sur sa peau, comme une rivière de diamants.

Il ondule sur les vagues, majestueux, sous le soleil à l'aurore d'un jour nouveau s’élevant, majestueux, sous un halo de lumières multicolores qui l'entoure.

 

Le seigneur des océans, libre comme le vent, indomptable telle une vague dans les eaux bleu turquoise, il surgit, dans sa splendeur venant d'un autre monde.

Le seigneur des océans, nager près de lui, c'est tentant, je suis ensorcelée par sa beauté !

Je vagabonde dans mon imagination, c'est une belle évasion.

Peau contre peau, m'imprégner de son aura, une belle image.

Entendre sa prière, capter son chant, cet appel du désespoir.

« Libre, je veux être libre et ne pas mourir, comme mes frères qu'il faut secourir ».

Entendez donc son cri de détresse, son message pour la vie et la liberté.

 

Vous, les hommes, pourquoi vous ne pouvez-vous pas être perceptibles devant tant d’humanité ?

Pourquoi être les fleurs du mal, les épines de la mort ?

Non, vous devriez briser le miroir de vos yeux aveuglés, voyiez, la beauté des océans, que votre cœur s'ouvre à la vie du seigneur des océans.

Redonnez la liberté à ceux qui sont prisonniers dans des delphinariums, mais peut-être est-il trop tard ? Alors empêchons que d'autres deviennent les clowns des attractions.

L'océan est leur royaume, ils sont comme leur congénères, la survie des mers et de la terre en dépend.

 

            Béatrice Montagnac

 



01/08/2017
8 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 58 autres membres